Autoportrait | Au coeur de votre Fondation! | La Fondation du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu

Menu

Partager :

Nouvelles

Autoportrait | Au coeur de votre Fondation!

Caroline_Ouimet_portrait

Nom : Caroline Ouimet

Titre : Coordonnatrice aux événements et aux communications

Organisme : Fondation du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu

Nombre d’années au sein de la Fondation : 3 ans

--------------------------------------------------------------------------------------

Qu’est-ce qui vous a amené à travailler pour un organisme à but non lucratif?

Après une dizaine d’années dans le domaine publicitaire à collaborer au succès de grandes entreprises, j’ai réalisé que j’étais toujours à la recherche de cette petite étincelle, celle qui nous donne envie de nous lever le matin pour accomplir notre boulot. J’avais besoin de sentir que le temps investit dans ma carrière allait réellement faire une différence pour quelqu’un et non pour un portefeuille d’entreprise. En arrivant à la Fondation, j’ai vite été investie par le dynamisme du conseil d’administration ainsi que par la grande passion d’Isabelle pour la cause de l’éducation. J’étais enfin sur mon X!

Quel est votre plus grand défi au sein de la Fondation?

Jongler avec les différentes mesures sanitaires dans l’organisation d’événements et d’activités-bénéfice! Nous avons dû planifier plusieurs scénarios pour un même événement en nous fiant seulement à nos prédictions. Cet aspect du travail m'a demandé plus d’énergie, mais m'a nourri et m'a rendu fière lorsqu’avec l’aide des différents comités organisateurs, nous réussissions à créer une belle expérience pour nos invité.es, et ce, en toute quiétude.

Comment vos collègues vous décriraient?

Je crois qu’on me décrirait comme une vraie machine! (rires) Pour me réaliser j’ai besoin d’action, de créativité et de défis : je suis plus que servie au sein de cette équipe! Je suis une personne efficace et loyale. J’aime aussi jouer au clown à l’occasion! (rires)

Partagez avec nous un moment marquant de vos années au sein de l’organisme.

Définitivement l’arrivée de la pandémie! (rires) Cette noire période s’annonçait un réel défi pour la survie de notre Fondation et la poursuite de notre mission, mais j’ai été marquée par la proactivité et la créativité avec laquelle mes collègues et les membres du conseil d’administration se sont rapidement mobilisés pour continuer de soutenir notre relève, qui était plus que jamais dans le besoin. Nous sommes des guerriers honnêtement! (rires) Nous n’avons pas eu peur d’oser et j’en suis fière.

Parlez-nous un peu plus de vos expériences de travail.

Diplômée au baccalauréat en relations publiques de l’UQAM, j’ai débuté mon parcours dans une petite agence publicitaire montréalaise, l’Agence Braque. C’est là que j’ai découvert ma passion pour la gestion de projets de toutes sortes. Suite à la naissance de mon troisième enfant, j’ai décidé de me rapprocher de la maison et d’explorer davantage le domaine du Web. Puis, sont venues les grandes remises en question qui m’ont amené à rencontrer Isabelle, qui allait devenir ma mentore dans le monde de la philanthropie. Bref, je suis revenue à mon Cégep, où j’ai passé les deux plus belles années de mes études supérieures!

--------------------------------------------------------------------------------------

Répondez en UN mot… ou presque!

Vous gagnez 1 million à la loterie, qu’est-ce que vous achetez en premier?

Deux billets tour du monde!

Quel était votre tout premier emploi (à l’adolescence par exemple)?

Je dois sincèrement avoir occupé tous les types d’emplois étudiants possible! (rires) J’ai toujours eu tellement d’intérêts diversifiés que j’en ai profité pour faire le plein d’expériences enrichissantes à l’adolescence.

Qu’est-ce qui vous motive à entrer au travail chaque matin?

Définitivement le POURQUOI! J'ai la certitude que toute l’énergie que je mets dans mon travail vient en aide aux étudiant.es, mais aussi à l’ensemble de la communauté collégiale que forme le Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu et ses intervenant.es. J'aime penser que je contribue, à petite échelle, à la démocratisation de l’éducation dans notre belle région, et ce, en bonifiant l'expérience des étudiant.es de notre Cégep.

Un objet dont vous ne pourriez pas vous passer au bureau.

Le classique ordinateur, on en s’en passe pas! (rires) Sinon, j’irais avec la musique : j’aime avoir un fond musical qui varie selon mes états d’âme et qui me fait sentir un peu moins seule en périodes de télétravail.

Publiée le 21 février 2022