Rechercher

Menu

Partager :

Témoignages

Témoignage de Myriam Dubreuil

Témoignage de Myriam Dubreuil

Étudiante en Gestion et technologies d’entreprise agricole (GTEA)

J’ai toujours vécu à la campagne et eu un attrait envers la nature.  Quand j’étais jeune, j’aimais observer mes voisins qui travaillaient dans les champs et suivre mon père à la chasse pour voir les animaux. Lorsque j’ai commencé à travailler sur la ferme laitière de mon voisin, j’ai développé un grand intérêt envers les animaux et la gestion dans le domaine. À l’époque, je n’avais aucune expérience avec les animaux d’une telle taille, mais je souhaitais en apprendre davantage pour mieux comprendre les différents intervenants qui venaient à la ferme et surtout pour mieux cerner tous les enjeux du monde agricole. C’est au milieu de ces réflexions, assise sur un banc de tracteur, que j’ai décidé de m’inscrire au programme de Gestion et technologies d’entreprise agricole.

Ma plus grande fierté a été de faire le plongeon et de me lancer dans les études en gestion dans le domaine agricole! Contrairement à la plupart de mes collègues, aucune entreprise familiale ne m’attend à la fin de mes études. Je devrai travailler dur pour développer un réseau de contacts et me faire une place dans cette industrie. J’ai encore beaucoup à apprendre, mais je suis très fière des progrès que j’ai fait en seulement trois ans d’études dans le domaine. Il est toujours valorisant de voir la réaction des gens autour de nous qui ne s’y connaissent pas en agriculture, mais qui sont impressionnés par tous les efforts et les heures de travail que nous donnons pour contribuer, de près ou de loin, à nourrir les habitants locaux et mondiaux. Le plus gratifiant est de côtoyer des intervenants du domaine agricole qui sont prêts à nous aider, nous la relève, à réaliser nos objectifs. Que ce soit par leurs services, leur disponibilité pour répondre à nos multiples questions, leur présence à nos activités ou encore la remise de bourses, il est rassurant de voir que nous sommes accompagnés. D’ailleurs, durant mon parcours, j’ai réussi à empocher cinq bourses totalisant 3 500 $!

À la fin de mon parcours au Cégep, j’aimerais poursuivre mes études en mécanique agricole afin de me perfectionner au niveau de la machinerie et ainsi développer les compétences nécessaires à la réparation de bris. J’envisage aussi de devenir gérante de troupeau dans une ferme ou de me lancer dans l’élevage de cailles pondeuses à temps partiel en attendant de pouvoir en vivre.

Merci à la Fondation du Cégep et à ses partenaires de croire en nous et d’agir comme facilitateurs! Vous représentez d’importantes ressources!

Crédit photo : K. B. Photos